Aller au contenu

Ron Galella - ANDY WARHOL, SUSAN ANTON &SYLVESTER STALLONE , STUDIO 54, NEW YORK CITY, 1979

€2,900

ⓘ Une question? Contacter un de nos experts

Titre : ANDY WARHOL, SUSAN ANTON &SYLVESTER STALLONE , STUDIO 54, NEW YORK CITY, 1979

Technique : Photographie - Tirage argentique

Dimensions : plusieurs tailles

Edition : Limitée à 15 exemplaires

Certificat : Tirage signé, numéroté et sous titré  par l'artiste au dos

Au sujet de cette série:
A travers ces photos, Galella présente sous forme de journal visuel la vie de Warhol, de son entourage et des lieux qu'il fréquentait. Le terme Paparazzo (mot italien pour « casse-pieds ») définit exactement Ron Galella, celui qui a construit sa renommée en photographiant les célébrités sur le vif, dans des moments souvent privés. Célèbre pour son interdiction d'approcher Jackie Onassis, Galella fut un des photographes favoris d'Andy Warhol, qui partageait sa fascination pour les célébrités de premier et second plan.
« C'est Andy Warhol qui m'a présenté Ron Galella. Andy adorait Ron à sa façon, toujours si complexe. Il disait « Tiens, voici euh, Ron Galella. Le meilleur photographe ». En dévisageant ce type d'apparence ordinaire bardé de matériel de paparazzo, avec son accent de banlieue et son costume froissé, les gens pensaient qu'Andy se moquait de Galella. Mais il ne s'agissait nullement de moquerie. Andy appréciait réellement Galella. Je pense que Warhol s'identifiait à un Ron attiré par les célébrités, persévérant et atypiquement perfectionniste. J'imagine aussi qu'Andy admirait le courage de ce type ordinaire, qui n'hésitait pas à se mettre en danger pour approcher des personnalités de la trempe de Jackie Onassis, à la recherche permanente de l'image exceptionnelle. Andy Warhol distinguait en Galella une qualité qui échappait au commun des mortels : il s'agissait d'un photographe d'exception. Pour Andy Warhol, Galella n'était pas un voyeur ou un fou, mais simplement le meilleur des paparazzi. C'était un artiste dans un domaine non reconnu comme étant un art. Andy avait aussi un faible pour cela. Je pense que son oeil a su voir le plus grand photographe portraitiste interdit de notre temps. » Portrait de Ron Galella par Glen O'Brien

 

Get 10% OFF
Sign up now to get access to exclusive discount
Subscribe Now!