Biographie :

Falcone est un artiste et designer autodidacte qui a des racines bien ancrées dans l’histoire de l’art.
La fondation d’art de son grand père, passionné d’œuvres géométriques et cinétiques, fut le terrain de jeux de son enfance. Les tableaux déstructurés de Carmelo Arden Quin l’intriguaient, il jouait avec les reliefs d’Agam et ceux de Soto. Des cercles, des carrés, à l’infini soutenu par la forme et la couleur l’entraînent à aller plus loin, à démultiplier l’image sans fin.

Il positionne ses créations entre expérience et œuvre contemplative. L’artiste choisit les LEDs, néons, fibres optiques et miroirs pour s’exprimer. L’art n’est-il pas une forme d’illusion ? Alors pourquoi pas une illusion optique. Avec ces matériaux, ses œuvres se vivent en direct par les spectateurs. Il se joue des espaces entre jeux de lumière et effets d’infini. Le spectateur voit alors son reflet se projeter dans une abysse de points lumineux. À sa façon, Falcone se place directement dans la lignée des artistes cinétiques.